Sauvez l'escalier en fer à cheval du château !


Des infiltrations d’eaux importantes condamnent l’édifice à court terme. Vous avez pu noter que l’escalier en fer à cheval ressemble à celui de la cour d’honneur du Château de Fontainebleau, il est à l’origine du petit nom affectueux de « petit Fontainebleau » donné au Château de Bourron.

Coût du projet de restauration de l’escalier en fer à cheval :

292 170 €

Quel est notre projet ?

Faire vivre le château de Bourron est un engagement au quotidien pour intégrer ce patrimoine monumental à l’environnement social, culturel et économique du village de Bourron-Marlotte.

La restauration de l’escalier d’honneur – en fer à cheval – petit frère inspiré de celui de Fontainebleau est notre prochaine campagne de travaux qui a besoin de votre soutien. En effet, des infiltrations d’eau condamnent l’édifice à court terme.

Cette restauration saluera le centenaire (1918-2018) de l’engagement de la famille Montesquiou, propriétaire du château à l’époque, qui le transforma en hôpital militaire.

Aujourd’hui le Château de Bourron c’est 14 chambres sur le domaine, des salons de réception, mais c’est aussi les visites du parc par un large public, les journées du patrimoine, l’opération Couleur Jardins,l’opération « jardins ouverts » les visites du parc en juillet et en septembre ou encore le château ouvert toute l’année aux groupes de visites… Une seule de ces activités ne permet pas l’entretien de beau ce patrimoine mais c’est la juxtaposition de ces activités qui permet aux dépositaires de cet ouvrage classé, d’assurer en partie l’entretien du site.

L’ensemble des restaurations est assuré par des entreprises locales non délocalisables. C’est plus d’une dizaine de corps de métiers qui interviennent presque quotidiennement. Le château de Bourron est une richesse pour le territoire. Il participe ainsi au rayonnement de notre patrimoine, à notre savoir-faire ainsi qu’au maintien des métiers d’artisanat et d’art.

L’Association “ Les Amis du château de Bourron” a pour objet de réunir au sein d’une structure juridique, ceux qui veulent maintenir, sauvegarder le patrimoine architectural, végétal et mobilier, la protection du site du château de Bourron et de tout ce qui s’y rattache, sa promotion touristique, culturelle artistique et plus généralement toutes actions qui s’y rattachent.

Le point de vue de l’architecte du patrimoine sur la restauration :

Sans intervention aucune, cet escalier en fer à cheval emblématique est promis à un effondrement certain à court terme. En effet, l’escalier connait de nombreux désordres : affaissement du sol, dégradation de la pierre, infiltration d’eau, ancrage en fer rouillé à reprendre.

– L’escalier doit être entièrement démonté et remonté et ses pierres et ses balustres doivent être remplacés car la pierre gélive s’effrite… La reprise de l’ensemble de la structure sera faite tout en conservant les marches assemblées. En effet, « montées en tension », elles assurent la solidité de l’ouvrage. Les marches seront donc étayées pendant la durée de la restauration. Dans un premier temps, la construction d’un échafaudage est nécessaire afin de maintenir la compression que créent les marches au sein de la structure.

– Par la suite plusieurs parties du mur sous l’escalier seront retirées et rénovées.

– Les fondations ainsi que les balustrades seront reprises et la nouvelle structure sera remontée sans pour autant avoir décompressé l’ensemble.

– Les pierres des balustrades étant très abîmées, elles seront restaurées tout en conservant l’esprit d’origine de l’escalier.

– Pour terminer, l’ensemble des 4 pilastres qui a été fissuré par les structures métalliques intérieures qui les composent, doit être rénové voire changé. Eléments importants tant esthétique que structurelle, ses piliers supportent l’ensemble de la charge de l’escalier.

Si nous n’effectuons pas ces rénovations au plus vite, l’ensemble de l’escalier menace de s’écrouler à très court terme. Le chantier durera 6 mois.

Coûts et financement de la restauration de l’escalier en fer à cheval :

Nous avons réussi à rassembler les fonds nécessaires pour lancer les travaux, grâce à des subventions publiques et des donations privées.

– L’État via la DRAC s’y engage à hauteur de 40%
– Le département de Seine-et-Marne soutient ce projet pour 30 000 €
– Des mécènes privés nous soutiennent à hauteur de 88 000 €
– La French Heritage Society nous soutient avec un apport de 20 000 $
– Une levée de fonds sur la plateforme Dartagnans ont permis de récolter
6 916 €
– Le fond de dotation du Crédit Agricole Brie Picardie Mécénat et solidarité
ajoute une somme de 20 000 €

Il ne nous reste plus qu’à financer 10 386 €, soit 280 € par marche. Avis aux généreux donateurs !